Intuitiv'Lingua

Lorem ipsum, dolor sit amet consectetur adipisicing elit. Totam rerum quaerat accusamus quidem ab, eaque neque sapiente tenetur officiis distinctio.

Infos de contact

route de Bellevaux, 17, 4960 Malmedy
laprof@intuitivlingua.com

Suivre-nous

Foire aux questions

Voici les questions qui nous sont régulièrement posées.

Les débuts sont toujours un peu compliqués, d’autant plus que c’est un changement complet pour vous !

Il faut quelques semaines de pratique pour être tout à fait à l’aise, c’est normal.

Soyez indulgent avec vous-même. Si malgré tout, la situation ne s’améliore pas, voici nos conseils : entraînez-vous avec un(e) ami(e), n’essayez pas d’aller vite, prenez le temps de disposer vos cartes, acceptez que tout apprentissage prend du temps. Vous pouvez également diffuser les vidéos en classe si vous n’êtes pas en forme ou si vous voulez vous concentrer sur la prononciation de vos élèves.

Ayez confiance en vous, en votre façon de faire.

Voici quelques possibilités :

  • Demandez à vos élèves de savoir lire les pictogrammes de la leçon vue en classe.
  • Demandez à vos élèves d’inventer quelques phrases en utilisant les structures vues en classe.
  • Demandez à vos élèves de savoir poser des questions fermées ou ciblées.

Pas de panique, les vidéos sont là pour vous !

Cela vous permettra de bien écouter la prononciation de vos élèves et de les aider de manière plus individuelle.

N’hésitez pas à les diffuser telles quelles en classe.

En effet, il y a très peu de vocabulaire.

Nous pensons que le plus important (dans un premier temps), c’est d’enseigner la syntaxe en formant des phrases. Pour faciliter l’apprentissage de la syntaxe, nous avons délibérément introduit un minimum de vocabulaire. Ainsi, le professeur aura tout le loisir d’introduire le vocabulaire qu’il désire voir en classe. De même que l’élève pourra demander d’apprendre le vocabulaire qu’il a envie d’apprendre.

A partir des structures vues en classe, on peut apprendre le vocabulaire « à la carte ».

Oui et non. Lorsque vous parlez, vous faites de la grammaire et de la conjugaison.

En ce qui concerne les explications, les résumés, la théorie, il est préférable de ne pas trop donner d’informations au début. Nous n’avons pas eu besoin de leçons de grammaire ou de conjugaison pour PARLER notre langue maternelle, il en va de même pour l’apprentissage d’une langue étrangère.

Laissez les élèves découvrir les règles par eux-mêmes, favorisez l’induction (en début d’apprentissage). Il sera toujours temps de faire des synthèses et des leçons plus explicatives (métalangage) lorsque les élèves maîtriseront un minimum la langue cible.

  • Vous pouvez continuer d’utiliser la méthode TIQRI (Technique interactive de questions-réponses intensives) avec d’autres textes, articles, chansons, …
  • Vous pouvez demander à vos élèves de savoir lire pictogrammes pour le cours suivant.
  • Vous pouvez demander à vos élèves de vous remplacer (sur base volontaire) ! Cela les fera poser plein de questions. Restez à leurs côtés pour les encourager et les aider.
  • Vous pouvez jouer avec les cartes (Jeu de cartes à imprimerJeu de cartes imprimé).

Par exemple, vous donnez un verbe et les élèves doivent inventer une phrase avec ce verbe. Ou bien, vous pouvez imaginer la phrase la plus longue, la plus marrante, …

Si les élèves veulent utiliser d’autres personnages ou d’autres mots, il suffit de retourner les cartes, ainsi ils forment de nouvelles phrases !

Pensez à varier vos cours un maximum, chantez, jouez, amusez-vous !

Oui, parfaitement. L’important est de maîtriser la langue que vous voulez enseigner.

Oui ! La prof de langues a enseigné elle-même l’allemand avec Intuitiv’LINGUA en cours du soir. La plus jeune élève avait 13 ans et fréquentait l’enseignement secondaire. Il y avait un médecin, des pensionnés, des ouvriers, des employés, des chômeurs, … bref des gens !

Nous pouvons même affirmer que la mixité est un réel atout dans la communication. Cela favorise les échanges car il y a un intérêt à apprendre ensemble, à découvrir la vie des autres, leur quotidien.

Oui, bien sûr ! Si vous êtes satisfait(e) de certaines méthodes pédagogiques, il faut vraiment les continuer.

L’important est de respecter l’ordre logique des 4 compétences langagières : écouter, parler, lire, écrire.

Et surtout, de faire PARLER vos élèves !

Oui, absolument. La méthode a été utilisée avec des enfants, des adultes, des personnes trisomiques. Elle a également été utilisée avec succès avec des personnes réfugiées qui n’avaient pas toutes la même langue maternelle.

Non, l’envie d’apprendre n’a pas d’âge.

En principe, on peut commencer dès l’âge de 6 ans. Mais cela peut varier d’un enfant à l’autre. L’important est de s’adapter au rythme de l’élève.

Pour une classe entière, l’expérience nous a appris qu’il est plus raisonnable d’attendre l’âge de 10 ans.